Office de tourisme Saumur Val de Loire
Logo Grand Saumur
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Jusqu'au 31/10 : EXPOSITION AU CHÂTEAU DE MONTSOREAU-MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN : "1968. SPARTE RÊVE D’ATHÈNES"

Du 06/07 au 31/10/2018

MONTSOREAU - L’année 68 ne cesse de fasciner et d’interroger philosophes, historiens, politiciens et artistes. A l’occasion des 50 ans de Mai 68, le Château de Montsoreau-Musée d’art contemporain consacre une exposition à cette année devenue culte et à ses implications dans la production artistique de la fin des années 60 à nos jours. A découvrir jusqu'au 31 octobre !






Jusqu'au 31/10 : EXPOSITION AU CHÂTEAU DE MONTSOREAU-MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN : "1968. SPARTE RÊVE D’ATHÈNES"
1968. Sparte rêve d’Athènes évoque les deux cités mythiques de la Grèce Antique Sparte et Athènes pour une lecture transversale de cette période où deux forces en présence, deux idéologies, deux visions de la société et de l’avenir s’affrontent pour donner place à un (dés)ordre nouveau, porteur d’espoir, d’énergie créatrice et de changement.

L’attraction des contraires

Une jeune femme vêtue d’une tunique antique est assise sur une pierre. Elle tient délicatement dans ses mains un vase grec qu’elle scrute. Allégorique et énigmatique, le sceau historique du Metropolitan Museum of Art de New York décrit ce moment de tension où un ancien modèle de société se trouve analysé, interrogé, remis en question par les forces émergentes. La jeune femme, candide, rêve-t-elle ? Brisera-t-elle le vase ? Décidera-t-elle de le conserver précieusement ou de le faire disparaître ?

C’est, pour elle, le moment de la crisis qui implique la nécessité de faire un choix, de prendre une décision.
Rarement deux sociétés ne se sont affrontées si farouchement que Sparte et Athènes lors de l’Antiquité avec deux modèles radicalement opposés. Là où Sparte établissait une société à tendance horizontale, Athènes y opposait une société verticale, avec pour seule issue la guerre du Péloponnèse dont Sparte sortira vainqueur.

En 1968, le monde dans son ensemble devient le théâtre de la lutte contre l’ordre établi. Et pourtant, la relation entre l’ancien et le nouveau monde est ambivalente. Sommes-nous bien sûrs que Sparte rêve d’Athènes ? ou serait-ce le contraire ?

L’impossible choix

Ni documentaire, ni historique, l’exposition 1968. Sparte rêve d’Athènes présente des artistes dont les œuvres traduisent ce passage et cette ambivalence contrastée.

Dans la vidéo When I grew up I want to be a cooker, Maria Marshall, née en Inde en 1966, filme son fils de deux ans jouant avec une fausse cigarette. La vidéo est à la fois terriblement réaliste et fictive. Elle revoie aux angoisses des néo parents vis-à-vis de leurs enfants.

Montré pour la première fois en 1957 dans l’exposition Schemata 7 au Finch College Museum puis réédité par Aspen en 1967, The Maze de Tony Smith, marque les débuts du minimalisme. The Maze représente un grand labyrinthe constitué de quatre modules.
Mais l’œuvre ne se limite pas seulement à sa consistance sculpturale. Les voies de circulation autour des modules font aussi partie de l’œuvre. Simples en apparence car basés sur des formes géométriques basiques, les modules de The Maze, sont en réalité une métaphore de la grande complexité de l’esprit humain, labyrinthe insoluble.

Avec
Art & Language / Victor Burgin / Dan Graham / Les Levine / Maria Marshall / Edward Rusha / Tony Smith / Bernar Venet

Informations pratiques

Exposition présentée du 6 juillet au 31 octobre 2018
Château de Montsoreau - Musée d'Art Contemporain

Exposition visible dans le cadre de la visite du Château.

Renseignements, tarifs et horaires d'ouverture du Château
CHÂTEAU DE MONTSOREAU - MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN
Passage du Marquis de Geoffre
49730 MONTSOREAU
Lat. 47.2156854°
Long. 0.0625492°
Tél. 02 41 67 12 60
courriel
web


Sophie Lecerf

Septembre | Octobre | Novembre | Décembre