OFFICE DE TOURISME DE SAUMUR - VAL DE LOIRE
Logo Grand Saumur
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

VARENNES-SUR-LOIRE

VARENNES-SUR-LOIRE - Varennes-sur-Loire est une commune rurale située sur la rive nord de la Loire, à égale distance d’Angers et de Tours. Cet ancien village de mariniers est aujourd’hui tourné vers le maraîchage et le tourisme. Son patrimoine naturel et architectural témoigne de l’importance du fleuve dans la vie de ses habitants d’hier et d’aujourd’hui.






Histoire et patrimoine

Au début du moyen-âge le mot Varennae désigne une plaine sablonneuse et inculte fréquentée par le gibier. En français, cela a donné les mots « varenne » et « garenne », dont la signification est très proche. Une garenne était en effet une réserve seigneuriale destinée à la chasse et à la reproduction du gibier. Cette étymologie, à l’origine de l’expression « lapin de garenne », explique la présence de cet animal sur le blason du village.

Avant le IVème siècle, seules quelques parties hautes de la commune sont habitées. Le peuplement du village s’organise réellement à partir du XIIème siècle grâce à l’édification de digues (les turcies) destinées à protéger les basses terres des débordements de la Loire. Malgré la construction d’une digue renforcée appelée « Levée », les grandes crues du fleuve entraînent parfois des inondations dramatiques. En 1856, toute la vallée est envahie suite à une rupture de la digue à quelques kilomètres en amont de Varennes-sur-Loire : le village est submergé par près de deux mètres d'eau pendant plus de 3 semaines.

De l’église primitive du XIIème siècle ne subsistent que les 4 piliers supportant une voûte d'ogives, au-dessus de l’autel. L’essentiel de l’édifice actuel date des XVème et XVIème siècles. Le sanctuaire, dédié à Saint-Martin de Vertou, a été béni le 16 octobre 1520 par l'évêque de Chypre, coadjuteur de l'évêque du Mans. À l’intérieur de l’église, on peut admirer un tableau du XVIIème siècle représentant un religieux prêchant en présence de Louis XIII et de son épouse Anne d'Autriche. Ce tableau, tout comme le lutrin sculpté du XVIIIème siècle, provient de l’abbaye de Fontevraud. L’église Saint-Martin de Vertou fait partie du réseau des « Églises accueillantes en Anjou ».

À quelques centaines de mètres du bourg de Varennes, le manoir de Chamfreau (XVème) présente un ensemble à l’architecture originale. Le logis d’habitation, long corps de bâtiment sans étage, se termine à chaque extrémité par deux tourelles. Un bâtiment secondaire a conservé ses grandes pentes de toitures. Il s'accole, vers le sud, à une grange de forme basilicale composée de 3 nefs, séparées par des piliers de bois et couverte d’une immense charpente de châtaignier. Le châtelet d’entrée du XVème siècle est parfaitement intact. Ce porche fortifié pourvu de deux échauguettes servait, dans sa partie haute, de fuie à pigeons.

Le développement de Varennes-sur-Loire est intimement lié à celui de la navigation fluviale. Deux ports desservaient la commune : le port de Varennes, face à Montsoreau, et le port de Gaure, en direction de Villebernier. Une grande partie de l'activité de fret consistait à acheminer les fruits et légumes cultivés dans la région.

L’arrivée du chemin de fer à la fin du XIXème siècle entraîne le déclin de la marine de Loire. De nombreux mariniers, fins connaisseurs du vent, se sont alors reconvertis dans la meunerie et les moulins à vent. Varennes-sur-Loire, desservi par deux couloirs de vents dominants, a compté jusqu’à onze moulins sur son territoire, la plupart de type « cavier ». Ces moulins, très répandus en Saumurois, possèdent une silhouette caractéristique : les ailes sont fixées sur une sorte de cabane en bois, la hucherolle, qui pivote au-dessus d’une maçonnerie conique. Les meules sont placées en-dessous, d’où le nom de « cavier ». Le moulin du Champ des Iles est un bel exemple de moulin cavier restauré, mais il a malheureusement perdu ses ailes lors d’une tempête en 2008.

La gare de Varennes-sur-Loire, construite en 1846, est aujourd’hui désaffectée. Elle a servi de décor à une scène du film La Cage aux rossignols, tourné à Varennes et Fontevraud en 1944. Pour l’anecdote, ce film a inspiré le réalisateur Christophe Barratier pour son film Les Choristes, sorti en 2004.

Activités et savoir-faire

L’activité agricole, et en particulier le maraîchage, reste prédominante sur la commune. Les productions emblématiques de Varennes-sur-Loire sont les fraises et les asperges, cultivées dans le sol sablonneux de l’ancien lit de la Loire.

Varennes-sur-Loire est particulièrement bien situé pour partir à la découverte du Saumurois et des châteaux de la Loire. Le village possède commerces et services de proximité, et propose différents types d’hébergements touristiques : gîtes, chambres d’hôtes ainsi qu’un camping 5 étoiles, le Domaine de la Brèche, le must de l’hôtellerie de plein air !

Pour les amoureux de nature et de beaux paysages, Varennes-sur-Loire offre de magnifiques points de vue sur la Loire, la confluence avec la Vienne, les villages classés de Montsoreau et Candes-Saint-Martin.

Fiche d'identité

Population
1 938 habitants (source : INSEE - population légale 2012)

Gentilé
Varennais

Coordonnées de la mairie
22 place du Jeu de Paume
49730 VARENNES-SUR-LOIRE
Tél. 02 41 51 72 29
Fax 02 41 51 47 14
courriel

Horaires d’ouverture
Du lundi au samedi : 8h30 - 12h30
Fermé le lundi pendant les vacances scolaires.

Marché
Le samedi matin, place du Jeu de Paume

Varennes-sur-Loire appartient à la communauté d'agglomération Saumur Agglo. Pour plus d'informations touristiques, contactez l'Office de Tourisme du Saumurois à Saumur.

Karine Le Meitour

Nouveau commentaire :
Twitter

Ce commentaire a fait l'objet d'une modération de la part de l'administrateur du site.

Visites autour du cheval | Chateaux de la Loire | Troglodytes | Balades et découverte de la Loire | Bioparc - parcs animaliers | Abbaye de Fontevraud - églises | Parcs à thème - Jardins | Boule de fort | Moulins | Musées - Traditions | Oeuvres, galeries et ateliers d'art | Artisanat d'art et Savoir-faire | Archéologie | Tourisme éco-responsable | Villes et villages | Visiter Saumur autrement