OFFICE DE TOURISME DE SAUMUR - VAL DE LOIRE
Logo Grand Saumur
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

TURQUANT

TURQUANT (49) - Entre Montsoreau et Saumur la falaise de tuffeau surplombe la Loire et se perce d’un bout à l’autre d’une série de caves, tantôt habitations troglodytiques, tantôt carrières…. Les villages naissent dans les vallons qui ponctuent le coteau tandis que vignes et moulins dessinent la ligne de crête. A Turquant plus qu’ailleurs se découvre ce paysage ligérien si caractéristique de la Côte Saumuroise. Aujourd’hui entre tradition et modernité les troglodytes se découvrent tout en originalité, particulièrement au Village des Métiers d’Art.






Magazine "Vues sur Loire" (France 3) du 04/04/2015

Voir notre article dédié TURQUANT, LES TROGLOS ET LES MÉTIERS D'ART

Le village de Turquant en images

Histoire et patrimoine de Turquant

L'origine du nom Turquant est faite d’incertitude ; d’une racine gauloise turcos signifiant sanglier ou bien d’un patronyme d’homme scandinave dérivé du dieu guerrier Thor l’étymologie nous renvoie bien avant le Moyen-âge. Cependant, ce n’est qu’à partir de 1125 que l’on trouve mention de la paroisse dans les textes, un document citant comme prieur un certain "G. de Turcham".

L’église Saint-Aubin est construite au pied du coteau sur un terrain instable gagné sur le lit du fleuve. Par conséquent, au rythme des crues de Loire, l’édifice est régulièrement endommagé. Il ne reste qu’une porte du XIIème siècle, la construction aujourd’hui datant principalement des XVème et XVIème siècles. Encore tout récemment la commune a entrepris des travaux de restauration avec notamment une série de vitraux signés du maître-verrier Philippe Brissy.

L’habitat troglodytique dense s’illustre ici par la présence de seigneuries remarquables ; La Grande Vignolle avec sa fuie et sa chapelle du XVIème siècle et La Vignole, manoir à tourelle du XVème siècle avec ses dépendances creusées dans la roche. En 1474 ce manoir est la propriété de Jean de La Vignolle nommé président de la Chambre des Comptes d’Anjou par le Roi René. Plusieurs propriétés du sieur de la Vignolle furent mises à la disposition de Marguerite d’Anjou, fille du Roi René et reine d’Angleterre.

A Turquant se comptent aussi de nombreux logis et châteaux des XVIIème et XVIIIème siècles. La Chauvelière et La Herpinière ont appartenu au négociant en vin Van Vorn qui créa le comptoir hollandais du Thoureil tandis que La Mastinière était une dépendance de l’Abbaye de Fontevraud. Le Château de la Fessardière appartenait à la famille Aubert du Petit-Thouars et fut le lieu de résidence surveillée d’Ahmed Ben Bella en 1961 avant qu’il ne devienne le premier président de la république algérienne.

Sur le plateau viticole les moulins restaurés du Val Hulin et de la Herpinière dressent leurs ailes au vent. Parmi les plus vieux d’Anjou ils nous rappellent que les meuniers furent troglodytes et aussi un peu vigneron. Dans les villages de la Côte Saumuroise perreyeux, tonneliers ou bateliers cultivaient tous la vigne et c’est sur les bateaux de Loire que vins blancs tout d’abord, et rouges ensuite, partaient pour le négoce.
Troglodytes et moulin à Turquant
Troglodytes et moulin à Turquant

Activités et savoir-faire

Le vignoble est vecteur d’économie avec une dizaine de vignerons installés sur la commune et pratiquant la vente directe de leurs vins en AOC Saumur. Les offres touristiques déclinent le monde des troglodytes ; hébergements d’exception ou lieux de restauration c’est dans le tuffeau que l’on séjourne à Turquant.

Un savoir-faire traditionnel se découvre au Troglo’Tap, lieu de visite insolite et tout en saveur autour des pommes tapées. A la fin du XIXème siècle plus de 200 fours dans la commune servaient à l’assèchement du fruit issu des vergers de Vernantes et Noyant tandis que l’armée anglaise achetait 500 tonnes par an à destination de la Royal Navy. Cette industrie particulière remplaça un temps la culture de la vigne au moment de la crise du phylloxéra.

Le Village Métiers d’Art accueille une quinzaine de professionnels et d’artistes dont les ateliers s’ouvrent dans le rocher. Le site mêle tradition et patrimoine avec un dynamisme culturel et économique qui forge une nouvelle image de la commune.

Halte cycliste sur le circuit de La Loire à Vélo, halte équestre d’une boucle de 20 km initiée par le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine, aire de service camping-car, sentiers de randonnées balisés… la Petite Cité de Caractère vous accueille quelque soit votre manière de découvrir les troglodytes du saumurois.
Turquant, Village Métiers d'Art
Turquant, Village Métiers d'Art

Personnalités locales

François NAU (1646 – 1709) né à Turquant, fils de vigneron, il embarque depuis La Rochelle pour la Nouvelle France en 1666. Il est alors au service de Bertrand Chesnay de La Garenne. Marié deux fois et père de 14 enfants, sa descendance en Amérique du Nord (Nau, Nault, Neault, Naux) compte aujourd’hui plus de 18.000 personnes. En 1997, les Nau d'Amérique - association des familles Nau Inc. - fixent une plaque commémorative dans l’église Saint-Aubin. Turquant devient alors "Capitale mondiale des Nau" et les Nau de France constituent leur propre association en 1999 (Nau, Naud, Neau… Tous cousins !).

Abel DUPETIT-THOUARS (1793 – 1864) navigateur et explorateur français né au château de la Fessardière à Turquant. C’est un neveu d’Aristide Aubert Du Petit-Thouars, héros d’Aboukir. Sous la Restauration, il participe à diverses missions hydrographiques le long des côtes de Terre-Neuve, de France et d Algérie. Mais son champ d’activité principal se situe dans l’océan Pacifique. Il conseille au gouvernement l’annexion des îles Marquises, proposition agréée par le président François Guizot. Du Petit-Thouars annexe Tahiti en 1843. Il est élu membre libre de l’Académie des sciences le 6 août 1845. Il devient vice-amiral en 1846, puis député du Maine-et-Loire en 1848. Mort à Paris le 16 mars 1864, il repose au Père Lachaise.

Antoine CRISTAL (1837 – 1931) né à Turquant : son père, marchand ambulant d’origine auvergnate, s’y est établi. Très vite initié au commerce, il travaille pour un drapier de Tours puis devient voyageur de commerce en bonneterie pour l'entreprise « Normand frères » de Paris. Pendant plus de 20 ans, il amasse fortune, devient l’associé de ses patrons avant de rester seul propriétaire. Sa finesse d'esprit, sa bonhommie, son enthousiasme et cette fortune naissante lui permettent d'élargir le cercle de ses relations. Il se lie ainsi à des personnalités politiques de l'époque : Alain Targé, Jules Ferry, Gambetta et surtout Clémenceau mais aussi des personnalités artistiques tel le sculpteur Jules Desbois. Il devient maire de Turquant de 1884 à 1888. En 1887 il acquiert le Château de Parnay et ses vignes. Désormais le « Père Cristal », comme on l'appelle alors, se consacre entièrement à la viticulture. De son esprit ingénieux, va bientôt sortir une nouvelle conception de la culture de la vigne : dans le clos sont construits de longs murs de tuffeau orientés d'est en ouest. Le pied de vigne est planté côté nord du mur et le cep le traverse par un orifice situé à 50 cm de hauteur, pour se développer de l'autre côté, plein sud, feuillages, fleurs et grappes profitant un maximum du soleil. Le Clos d’entre les murs et le Clos Cristal initiés par le Père Cristal sont inscrits depuis mars 2011 au titre des Monuments Historiques.

Pour le XXème siècle citons :
Guy Petitfils élève de l’école Boulle, créateur de dessins originaux pour la cristallerie Daum (Nancy) aux cotés de César ou Dali qui rénova le Moulin de la Herpinière dans les années 70. L’écrivain Jean Vignaud qui prit Turquant pour cadre de ses romans ligériens et rénova le moulin du Val Hulin qui lui valut le titre de meunier honoraire d’Anjou. Michel Debré qui prit le nom de Turquant comme nom de résistant en 1941 et Lily Bienvenu concertiste et compositeur qui fit de Turquant son havre de paix et sa source d'inspiration de 1970 à 1998.

Fiche d'identité

Population
599 habitants (source : INSEE - population légale 2012)

Gentilé
Turquantois

Labels
Petites Cités de Caractère, Village de charme.

Coordonnées de la mairie
Rue de la Mairie
49730 TURQUANT
Tel. 02 41 38 11 65
Fax 02 41 38 11 65
courriel

Heures d’ouverture
Lundi : 14h - 18h30
Mercredi : 9h - 12h
Jeudi : 14h - 18h30
Vendredi : 14h - 17h

Turquant appartient à la communauté d’agglomération Saumur Agglo. Pour plus d’informations touristiques contactez l’Office de Tourisme du Saumurois à Montsoreau.

Karine Le Meitour

Nouveau commentaire :
Twitter

Ce commentaire a fait l'objet d'une modération de la part de l'administrateur du site.

Visites autour du cheval | Chateaux de la Loire | Troglodytes | Balades et découverte de la Loire | Bioparc - parcs animaliers | Abbaye de Fontevraud - églises | Parcs à thème - Jardins | Boule de fort | Moulins | Musées - Traditions | Oeuvres, galeries et ateliers d'art | Artisanat d'art et Savoir-faire | Archéologie | Tourisme éco-responsable | Villes et villages | Visiter Saumur autrement