Logo Grand Saumur
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

SAINT-HILAIRE-SAINT-FLORENT

SAINT-HILAIRE-SAINT-FLORENT (49) - La commune s’étire le long de la rive gauche du Thouet, étagée sur un coteau creusé de caves abritant les grandes maisons de production de Saumur-Brut. Les blanches maisons de tuffeau en bordure de rivière et les quartiers pavillonnaires perchés sur le plateau sont des lieux de résidences appréciés des saumurois. Entre prairies et bois sont installés l'aérodrome local et l'Institut Français du Cheval où officie le célèbre Cadre Noir.






Histoire et patrimoine de Saint-Hilaire-Saint-Florent

Il est fait mention vers 850, sous Charles le Chauve, d’un lieu appeléi [criptas]i (les grottes) donné à l’abbaye de Saint-Florent installée au Mont-Glonne, c'est-à-dire Saint-Florent-Le-Vieil. Fuyant les invasions normandes les moines fondent une nouvelle abbaye à Saumur. La ville étant assiégée en 1026, les moines transportent les reliques de Saint Florent dans la petite église de Saint-Hilaire-des-Grottes faisant partie de leur domaine.

Une nouvelle abbaye est construite, appelée Saint-Florent-Le-Jeune et l’abbatiale est consacrée en 1041. Aujourd’hui, de cette grande abbaye qui rayonna sur tout le saumurois et au-delà, ne reste que la crypte et le narthex du XIIème siècle ainsi que quelques bâtiments conventuels tardifs. La réunion de la paroisse primitive de Saint-Hilaire-des-Grottes et celle de Saint-Florent est à l’origine du nom de la commune.

Dispersées sur le plateau quelques anciennes seigneuries montrent des logis souvent remaniés par des propriétaires successifs qui les transforment en lieu de villégiature entre le XVIIIème et XIXème siècle. C’est le cas de la Tour de Ménives, beau logis du XVème siècle agrandit dans le style néo-gothique au XIXème.
Bateaux traditionnels à Saint-Hilaire-Saint-Florent © Regards Scnénographie
Bateaux traditionnels à Saint-Hilaire-Saint-Florent © Regards Scnénographie

La commune connaît une forte expansion au XIXème siècle car de nombreux établissements spécialisés dans la production de vins pétillants choisissent de s’installer le long du Thouet. Le site avait l’avantage de combiner de nombreuses caves, anciennes carrières d’extraction du tuffeau, avec une voie navigable utile à l’export juste au devant du coteau creusé.

Les Maisons de Saumur Brut s’alignent de part et d’autre de la voie principale du bourg. L’urbanisation intensive de cette période est encore visible à travers les logements pour patrons, cadres et ouvriers ainsi que les infrastructures destinées à l’élaboration des vins ou aux loisirs des ouvriers comme l’original théâtre de la Maison Bouvet-Ladubay.

D’autres éléments du patrimoine florentais méritent d’être cités comme le Dolmen du Bois du Feu, le logis de La Sénatorerie, l’église paroissiale Saint-Barthélemy remaniée par Charles Joly-Leterme et l’église paroissiale primitive de Saint-Hilaire des Grottes.
La ville de Saint-Hilaire-Saint-Florent en images

Activités et savoir-faire

Les maisons de Saumur Brut et la production de leurs vins constituent depuis le XIXème siècle la principale activité de la commune. Encore aujourd’hui, même si chacune d’elles développe l’accueil touristique et l’organisation d’évènementiel, elles restent des lieux de production qui commercialisent les crus renommés. Cependant on trouve très peu de vignes à Saint-Hilaire-Saint-Florent car les maisons en possèdent rarement. Elles procèdent à leurs assemblages en se fournissant auprès de vignerons installés sur tout le territoire possédant l’appellation. C'est donc sur la commune que sont installées les caves Ackerman, Veuve Amiot, Bouvet-Ladubay, Langlois-Château...

La réutilisation des carrières d'extraction de tuffeau permet aussi l’installation d’une nouvelle économie « en cave » : la culture du champignon de Paris dont la région saumuroise fut longtemps le principal producteur. Ce secteur souffre aujourd’hui des lois de marché mais sur la commune un site de production a trouvé un nouvel axe de développement en ouvrant au public ses galeries et en y aménageant Le Musée du Champignon et le parcours « Pierre et Lumière ».
Élaboration du Saumur Brut © Caves Veuve Amiot
Élaboration du Saumur Brut © Caves Veuve Amiot

En 1972, au lieu-dit Terrefort est aménagée l’École Nationale d’Équitation, à proximité de l’hippodrome de Verrie. Cette école, créée autour du Cadre Noir de Saumur assure sous la tutelle du Ministère de la Jeunesse et des Sports et en collaboration avec celui de l’Agriculture et de la Défense, la formation des cadres supérieurs de l'équitation. Elle a fusionné en 2010 avec les Haras Nationaux pour former l'Institut Français du Cheval et de l'Équitation (IFCE).
De nombreux établissements liés au monde du cheval se sont implantés à proximité : centres équestres, selliers, bottiers. Les animations et compétitions équestres rythment le calendrier depuis le prestigieux Gala du Cadre Noir au Concours International de Dressage, et l’école abrite sportifs de haut niveau et écuyers instructeurs.

Sur la commune sont implantés l’aérodrome et le golf de Saumur, le haut du plateau étant propice à accueillir ces infrastructures. On y trouve également une offre d’hébergement touristique variée à travers hôtels, camping, village hôtelier…

C’est à la société « La Cure » que le visiteur peut découvrir et s’initier à la « Boule de Fort », jeu traditionnel de l’Anjou encore largement pratiqués dans les cercles saumurois. L'art de la céramique ou l'art du vitrail se dévoilent dans les ateliers Pascale B ou Théophile qui ouvrent au public.
La boule de fort @ Société La Cure
La boule de fort @ Société La Cure

Personnalités locales

Jean-Baptiste Ackerman (1790 – 1866), né à Bruxelles, négociant en vins, se fixe à Saumur où il épouse Émelie Laurance, fille de son associé. Il adapte les méthodes d’élaboration du champagne aux vins de Saumur qui, étant produit sur un sol calcaire, devenaient naturellement effervescents. Il fonde la première maison de Saumur-Brut à Saint-Hilaire Saint-Florent (Caves Ackerman).

Etienne Bouvet (1828-1908), fils de tonnelier il devient négociant en vins chez Ackerman. Dans la dot de son épouse se trouve la cave dite "des moines" sur la commune de Saint-Hilaire-Saint-Florent et il se lance lui-même dans la production de vins effervescents (Caves Bouvet-Ladubay). Sa fortune est soudaine et spectaculaire. Les bâtiments élevés sont ostentatoires et affichent une belle réussite. De là naît une légende selon laquelle Etienne Bouvet aurait découvert dans ses caves le trésor de l’abbaye de Saint-Florent que les moines auraient caché là quelques siècles auparavant.

Fiche d'identité

Population
29 632 habitants (Saumur et CA) (source INSEE 2007)

Gentilé
Florentais

Coordonnées de la mairie
Mairie-annexe
9 Place de la Poterne
SAINT-HILAIRE-SAINT-FLORENT
49400 SAUMUR
Tél. 02 41 50 28 72
Fax 02 41 50 85 70
courriel

Heures d'ouverture
Du lundi au vendredi : 8h30 - 12h30 ; 14h - 17h30
Le samedi : 9h - 12h


Saint-Hilaire-Saint-Florent est une commune associée à la ville de Saumur et appartient à la communauté d’agglomération Saumur-agglo. Pour plus d'informations touristiques contactez l'Office de Tourisme du Saumurois.

Karine Le Meitour

Nouveau commentaire :
Twitter

Votre commentaire fera l'objet d'un suivi personnalisé dans le cadre de notre démarche qualité.

Chateaux de la Loire | Balades et découverte de la Loire | Visites autour du cheval | Troglodytes | Parcs à thème - Jardins | Boule de fort | Moulins | Musées - Traditions | Galeries et ateliers d'art | Artisanat d'art et Savoir-faire | Abbaye de Fontevraud - églises | Archéologie | Tourisme éco-responsable | Bioparc - parcs animaliers | Villes et villages




Localisation
localisation
Nous suivre
Facebook
Twitter