OFFICE DE TOURISME DE SAUMUR - VAL DE LOIRE
Logo Grand Saumur
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

MONTREUIL-BELLAY

MONTREUIL-BELLAY (49) - Chef-lieu de canton situé à la limite de l’Anjou et du Poitou, Montreuil-Bellay se distingue par un patrimoine médiéval exceptionnel. Figurant parmi les Plus Beaux Détours de France, la ville conserve encore ses remparts, ses portes fortifiées, son château… Située en bordure du Thouet, elle valorise aussi un accueil touristique au sein d’un cadre verdoyant tourné vers la nature et les plaisirs nautiques lui valant une labellisation Station Verte.






La ville de Montreuil-Bellay en images


Histoire et patrimoine de Montreuil-Bellay

Le territoire communal de Montreuil-Bellay comprend huit villages : Méron, Balloire, Chaumont, Panreux, Trézé, Champ de Liveau, La Motte Bourbon et Lenay. Ce sont dans ces hameaux que l’on trouve les premières traces d’occupation à travers de nombreux mégalithes et vestiges antiques.

Au début du XIème siècle, au carrefour de l’Anjou, de la Touraine et du Poitou, Montreuil-Bellay devient un enjeu pour les puissances féodales rivales. Foulque Nerra construit un donjon sur l’escarpement rocheux surplombant le Thouet avant de marcher vers la ville de Saumur prise au Comte de Blois en 1026.

Le Comte d’Anjou confie Montreuil-Bellay à son vassal Giraud Berlay dont le nom déformé au cours du temps explique le « Bellay » dans l’origine du nom de la cité. La dynastie des Berlay, quelque peu belliqueuse, se révolte plusieurs fois contre son suzerain. La première forteresse de Montreuil-Bellay est alors mise à mal par Geoffroy Plantagenêt, puis par Henri II Plantagenêt.

Au pied du donjon, sur les bords du Thouet, se développe le premier noyau urbain. L’église Saint-Pierre est fondée ainsi qu’un prieuré confié aux moines de l’abbaye Saint-Nicolas d’Angers. Aujourd’hui les ruines du chœur de la première église paroissiale conservent un groupe de chapiteaux du milieu du XIIème siècle. D’une grande diversité, ces sculptures romanes sont à rapprocher de celles de Notre-Dame de Cunault. Le prieuré accolé au flanc sud est rebâti au XVIIIème siècle : cloître et logis des Nobis s’animent désormais d’expositions temporaires.
Le Châtelet d'entrée du Château © Regards scénographie
Le Châtelet d'entrée du Château © Regards scénographie

Au début du XIIIème siècle, les vicomtes de Melun, nouveaux seigneurs de Montreuil-Bellay et proches du pouvoir royal, initient de vastes remparts et construisent une imposante forteresse. L’Anjou rattachée au domaine royal se dote d’une ligne défensive en direction du Poitou toujours dans le giron anglais. Ces fortifications du XIIIème siècle sont encore bien visibles autour du château et dans les parties basses de l’enceinte urbaine.

Au cours de de la Guerre de Cent Ans, la cité devient une possession de la famille d’Harcourt, noble lignée d’origine normande ayant des charges prestigieuses (Connétable, Chambellan…). Jacques II d’Harcourt puis Guillaume IV d’Harcourt, grands bâtisseurs, dotent Montreuil-Bellay d’une architecture exceptionnelle, physionomie de la ville encore aujourd’hui.

Entre 1415 et 1485 s’échelonnent plusieurs chantiers ; l’enceinte urbaine est reprise, des portes fortifiées spectaculaires filtrent les entrées dans la ville, l’hôpital Saint-Jean est édifié, la grange aux dîmes aménagée et de beaux manoirs à tourelles accueillent le personnel de justice et administratif d’une cité affirmée. Les seigneurs d’Harcourt vont également porter leur attention sur leur résidence : Châtelet, château vieux, château neuf, oratoire peint, chapelle castrale devenue collégiale… le XVème siècle est sans conteste le Siècle d’Or de Montreuil-Bellay.

Montreuil-Bellay est un centre administratif et commercial jusqu’au XVIIIème siècle. L’essentiel du négoce se fait par le Thouet où les denrées venues d’Aquitaine et des Charentes rejoignent la Loire. Tout autour de la ville une importante production céréalière prédomine qualifiant le Montreuillais de « Grenier de l’Anjou » et ce depuis le Moyen-âge. Au lendemain de la Révolution, Saumur est déclarée sous-préfecture et Montreuil-Bellay aura une influence administrative moindre sur le territoire.

Au XIXème siècle le chemin de fer supplante la navigation pour le transport des marchandises, la ville se développe en dehors des remparts et le jardin du mail avec son kiosque à musique devient lieu de promenade. A la déclaration de la guerre une usine à poudre est construite sur la plaine de Méron, puis devient dès 1941, sur ordre du gouvernement de Vichy, un camp d'internement pour les tziganes. Une stèle commémorative est érigée en 1988 et le lieu est désormais classé au titre des Monuments Historiques depuis 2010.
L'escalier Saint-Pierre © Richard Garratt
L'escalier Saint-Pierre © Richard Garratt

Activités et savoir-faire

La commune de Montreuil-Bellay a concentré son activité industrielle sur la zone de Méron tandis que le vignoble, lui aussi vecteur d’économie, s’étend sur près de 700 hectares. Le lycée agricole Edgard Pisani propose d’ailleurs une filière viticole dont la qualité de l’enseignement est particulièrement reconnue. De nombreux commerces, services et artisans participent aussi à l’activité économique et au savoir-faire local.

L’activité touristique est bien entendu très importante et la destination favorisée par un environnement et des activités de qualité. Les offres d’hébergements et de restaurations sont variées, les lieux de visite et la pratique d’activités de loisirs sont multiples. La cité médiévale se découvre volontiers à pieds en suivant le sentier botanique, tandis que les abords du Thouet se dévoilent en canoë-kayak. Des parcours cyclables ou équestres sont également à disposition des randonneurs, sans oublier Le Thouet à Vélo, parcours qui permet une liaison vers Saumur et La Loire à Vélo. Les appartements meublés du château sont accessibles lors d’une visite commentée et les artisans d’Art ouvrent leurs ateliers tel le potier.

Les associations locales en partenariat avec la municipalité proposent toute l’année de nombreuses manifestations dont certains rendez-vous sont désormais incontournables. Festivals, concerts, brocantes et marchés rythment le calendrier, sans oublier la programmation culturelle de la salle polyvalente de la Closerie. Le séjour à Montreuil-Bellay sera riche des rencontres faites avec ceux qui œuvrent à la valorisation et à la préservation du patrimoine médiéval, ceux qui animent et donnent vie à la cité. Plus insolite, quelques trésors cachés sont dévoilés par des passionnée, à l’image des sorties ornithologiques dans la champagne de Méron pour observer la outarde canepetière, espèce protégée.
Canoë sur le Thouet © Club de canoë de Montreuil-Bellay
Canoë sur le Thouet © Club de canoë de Montreuil-Bellay

Personnalités locales

René Moreau (Montreuil-Bellay 1587 – Paris 1656) : Son père, docteur en médecine, est venu en Anjou à la suite du duc d'Alençon dont il est le médecin personnel. Professeur royal à la chaire de médecine et de chirurgie de la Faculté de Paris, René Moreau assiste Louis XIII dans sa dernière maladie et soigne le jeune Louis XIV à Saint-Germain-en-Laye en 1639. On lui doit l'introduction en France du chocolat consommé alors pour ses vertus thérapeutiques.

Pierre Duret (Montreuil-Bellay 1745 – Brest 1825) : chirurgien militaire surnommé l'Ambroise Paré de la Marine Française. Dès 22 ans il a passé tous les grades universitaires de chirurgie ou anatomie. Trop jeune pour se lancer dans la médecine civile, il entre à l'hôpital de la Marine à Brest. Souffrant du mal de mer il songe à se retirer. Finalement, en restant à terre il devient le premier chirurgien en chef de la Marine. Membre de l'Académie Royale, Louis XVIII lui remet la croix de chevalier de la Légion d'Honneur.

Alphonse Toussenel (Montreuil-Bellay 1803 – La Plâtrerie 1885) : d’abord journaliste il se dit « un écrivain ministériel » car rédacteur appointé d'un journal dans lequel il soutient des opinions qui ne sont pas toujours les siennes. Il s’isole alors au milieu de la nature et rédige L'Esprit des bêtes, traité de zoologie.

Charles Dovalle (Montreuil-Bellay 1807 – Paris 1829) : issu d’une famille occupant des charges royales et municipales à Montreuil-Bellay, il étudie au collège de Saumur où un prix de poésie est créé tout exprès pour lui. Sous le pseudonyme de Pauline A..., il publie ses poèmes dans des revues. À Paris il est attaché comme rédacteur au Journal des Salons et écrit une critique sur Mirra, directeur du théâtre des Variétés. Provoqué en duel par ce dernier, Dovalle est tué au pistolet. Ses poèmes, publiés à titre posthume, sont préfacés par Victor Hugo.

Edgard Pisani (Tunis 1918) : arrivé à Paris à 18 ans, il étudie à l’École Normale lorsque la Seconde Guerre Mondiale éclate. Il rejoint la résistance intérieure française et s’illustre dans la libération de la préfecture de Paris. Conseiller général du canton de Montreuil-Bellay de 1964 à 1965, il est maire de Montreuil-Bellay de 1965 à 1975. Fondateur du Mouvement pour la Réforme (MPR), il siège à l'Assemblée nationale en 1967, puis au Sénat de 1974 à 1981. Il entre au Conseil économique et social en 1992.
Visite guidée nocturne à Montreuil-Bellay © Alain Petit
Visite guidée nocturne à Montreuil-Bellay © Alain Petit

Spécial groupes

Visite guidée de Montreuil-Bellay ©M. Goyet
Visite guidée de Montreuil-Bellay ©M. Goyet
Vous êtes un groupe de plus de 20 personnes ?
Le service groupes de l'Office de tourisme vous propose des visites guidées ainsi que des circuits tout compris incluant la visite guidée de Montreuil-Bellay.

- Suivez le guide ! Découvrez Montreuil-Bellay : dans les bras d'une cité fortifiée accompagné d'un guide conférencier durant 2h.
- Envie d'une excursion à la journée ? Voici Montreuil-Bellay : cité médiévale

Possibilité de circuit à la carte pour les groupes à partir de 20 personnes, devis gratuit sur demande au 02 41 40 20 62 ou par mail

Fiche d'identité

Population
4 282 habitants (source : INSEE - population légale 2012)

Gentilé
Montreuillais

Coordonnées de la mairie
2, place de la Mairie
49260 MONTREUIL-BELLAY
Tél. 02 41 40 17 60
Fax 02 41 40 17 69
courriel

Heures d’ouverture
Lundi : 14h - 18h
Mardi au vendredi : 9h - 12h et 14h - 18h
Samedi : 9h - 12h

Marché
Mardi matin

Montreuil-Bellay appartient à la Communauté d’Agglomération Saumur Agglo. Pour plus d’informations touristiques contactez l’Office de Tourisme du Saumurois à Montreuil-Bellay.

Karine Le Meitour

Nouveau commentaire :
Twitter

Ce commentaire a fait l'objet d'une modération de la part de l'administrateur du site.

Visites autour du cheval | Chateaux de la Loire | Troglodytes | Balades et découverte de la Loire | Bioparc - parcs animaliers | Abbaye de Fontevraud - églises | Parcs à thème - Jardins | Boule de fort | Moulins | Musées - Traditions | Oeuvres, galeries et ateliers d'art | Artisanat d'art et Savoir-faire | Archéologie | Tourisme éco-responsable | Villes et villages | Visiter Saumur autrement