OFFICE DE TOURISME DE SAUMUR - VAL DE LOIRE
Logo Grand Saumur
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

LOURESSE-ROCHEMENIER

LOURESSE-ROCHEMENIER - Ici l’imaginaire est roi : l’ancien habitat deux fois plus étendu dessous que dessus, le hameau disparu de Varenne, le cimetière carolingien révélé, l’étrange sérénité de la chapelle Sainte-Emérance, ou encore l’évocation du domaine des loups dans l’origine du nom de la commune… Les auteurs ne s’y sont pas trompés ! A la rencontre d’une terre de mystères à Louresse-Rochemenier plus qu’ailleurs.






Histoire et patrimoine

Église de Louresse-Rochemenier, façade ouest
Église de Louresse-Rochemenier, façade ouest
Rochemenier et Louresse sont à l’origine deux communes distinctes dont les premières mentions écrites datent du XIIème siècle. Pour Louresse en 1224 on trouve luparicia du latin lupus qui signifie loup et dont le rajout du suffixe aricia renvoie au domaine des loups. Pour Rochemenier la forme ancienne donnée par les textes en 1238 est rupes mainerii, le rupes compris comme caverne, grotte.
A la lisière de la forêt de Milly, entre plaines et souterrains, les hommes et les loups se partagent un même territoire. En 813 Charlemagne crée le corps de louveterie, et la traque perdure des milliers d’années. Sur la commune le lieu-dit La Fosse-aux-Loups renvoi aussi à ces temps anciens.

Rochemenier est un village troglodytique et le bourg primitif, creusé dans le calcaire de la plaine, est deux fois plus étendu que le bourg en surface. Fermes et dépendances se visitent désormais : le Village troglodytique de Rochemenier ouvre une vingtaine de salles au public et s’étend sur plus d’un hectare. Le site permet de découvrir une chapelle souterraine et une maison troglodytique modernisée. Ces cavités font écho à un autre nom donné à la commune au XVIème siècle : roca minori, la maison en dessous !

Les souterrains furent occupés dès le Haut Moyen-âge et des vestiges de cette époque ont été mis au jour récemment. Les archéologues ont découvert un bâtiment à usage religieux et funéraire avec de nombreuses sépultures, en particulier d’enfants, et remontant à l’époque carolingienne. A l’inverse, du néolithique il ne reste aujourd'hui que le dolmen de la Pierre Couverte alors qu'au XIXème siècle avait été recensés de nombreux menhirs et dolmen sur le territoire communal.

À Rochemenier, bâtie sur les caves, se dresse l’église Sainte-Madeleine et Saint-Jean autrefois sous le vocable de Sainte-Emérance, dont le culte est présent en Anjou dès le XIIIème siècle. Invoquée particulièrement pour les maux de ventre, ce fut le cas en 1472 par Louis XI pris de douleurs abdominales alors qu’il chassait en forêt de Longuenée. Appartenant au réseau des « Églises Accueillantes en Anjou », l’édifice primitif et austère se laisse aisément découvrir. Les murs blanchis à la chaux et le sol recouvert de pierres tombales lui confèrent une atmosphère toute particulière.

Lors des Guerres de Religion le hameau de Varenne est détruit. Sont seulement visibles aujourd’hui, dressées au milieu des champs, les ruines du mur pignon de l’ancienne église. Ces vestiges acquis par la commune en 2009 vont être restaurés ; le portail est jugé exceptionnel et l’ensemble est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis 1977. A proximité, le Château du Pont-de-Varenne date du XVème siècle avec chapelle (XVIème siècle) et douves.

Le tour d’horizon du patrimoine de Louresse-Rochemenier ne serait pas complet sans l’évocation des moulins à vent caviers. Certains sont ruinés mais d’autres en état de marche comme le Moulin Gouré qui, après restauration, accueille les visiteurs sur rendez-vous.

Activités et savoir-faire

Le village troglodytique de Rochemenier
Le village troglodytique de Rochemenier
La commune a ouvert le Village troglodytique de Rochemenier au public en 1967 et le site est vite devenu un haut-lieu du tourisme angevin. Des lieux d’hébergements variés et des restaurants sont venus compléter l’offre touristique où l’on découvre les Fouées, curiosité gastronomique du saumurois qui se déguste en troglodytes.

Les autres activités sur la commune sont l’élevage, la culture céréalière et les pépinières. Une belle variété de rose, baptisée « Rochemenier Village » en 2001, contribue à la renommée de la commune.

Personnalités locales

Jean-François Merlet (Martigné-Briand 1761 – Louresse-Rochemenier 1830), homme politique français des XVIIIème et XIXème siècles. Fixé comme avocat à Saumur, il rédigea les cahiers de doléances du tiers-état sur sa circonscription, puis fut élu député à l'Assemblée législative où, en charge des colonies, il réclama l'abolition des traites négrières. En tant que préfet de Vendée il dirige le chantier de modernisation urbaine de la Roche-sur-Yon initié par Napoléon Ier pour sa gloire personnelle. Il meurt au château du Pont-de-Varennes dont il est le propriétaire.

Patrick Cauvin (Marseille 1932 – Paris 2010), de son vrai nom Claude Klotz, écrivain ayant publié plus d’une trentaine de romans dont le célèbre E=MC2 mon amour. Dans certains de ses ouvrages Cauvin s’inspire de Pierre-Basse, un manoir dont il s'était retrouvé « châtelain » sur un coup de tête : Haute-Pierre (1985) ou encore La Maison de l'été (2008). Le manoir de Pierre-Basse est situé à Rochemenier et date du XVIème siècle.


Fiche d'identité

Population
832 habitants (source INSEE 2008)

Gentilé
Louressois ou Louressiens

Coordonnées de la mairie
8 rue Principale
49700 LOURESSE-ROCHEMENIER
Tél. 02 41 59 13 13
Fax. 02 41 59 95 70
courriel

Heures d’ouverture
mardi au samedi : 8h - 13h

Louresse-Rochemenier appartient à la Communauté de Communes de la Région de Doué-La-Fontaine. Pour plus d'informations touristiques contactez l'Office de Tourisme de Doué-la-Fontaine et sa région.

Karine Le Meitour

Nouveau commentaire :
Twitter

Ce commentaire a fait l'objet d'une modération de la part de l'administrateur du site.

Visites autour du cheval | Chateaux de la Loire | Troglodytes | Balades et découverte de la Loire | Bioparc - parcs animaliers | Abbaye de Fontevraud - églises | Parcs à thème - Jardins | Boule de fort | Moulins | Musées - Traditions | Oeuvres, galeries et ateliers d'art | Artisanat d'art et Savoir-faire | Archéologie | Tourisme éco-responsable | Villes et villages | Visiter Saumur autrement