OFFICE DE TOURISME DE SAUMUR - VAL DE LOIRE
Logo Grand Saumur
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

LE THOUREIL

LE THOUREIL (49) - Sur la rive sud de la Loire, le village étire, entre cales et coteau, ses belles maisons de tuffeau et ses bateaux traditionnels. Le Thoureil c’est un riche patrimoine historique et architectural qui lui vaut une labellisation Petite Cité de Caractère. C'est un paysage ligérien emblématique du Val de Loire inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.




Tags : Le Thoureil


Le village du Thoureil en images

Histoire et patrimoine du Thoureil

Le Thoureil compte sur son territoire plusieurs sites mégalithiques dont le dolmen et le menhir des Varennes de Cumeray, ou le menhir de la Pierre Longue. La découverte de silex et haches polies, à proximité du cimetière actuel, atteste d'un peuplement au Néolithique. Les éclats retrouvés servent essentiellement pour la chasse ou la pêche et sont désormais exposés à la mairie.

Les murs d’une villa gallo-romaine du IVème siècle ont été trouvés au sein de l’abbaye Saint-Maur-de-Glanfeuil, en bord de Loire. Une ancienne voie romaine longe le fleuve par la crête du coteau et dessert la villa de Saint-Maur. Dès le VIème siècle, le site est choisi pour la fondation d’une abbaye par Saint Maur, disciple de Saint Benoît. Détruite lors des invasions normandes, elle fut reconstruite et fortifiée lors de la Guerre de Cent Ans. Une importante phase de construction au XVIIème siècle donne à l’abbaye son apparence actuelle ; un grand corps de bâtiment aux lignes classiques s’ouvre sur le front de Loire.

En 1040 le seigneur Urson donne le bourg du Thoureil à l’abbaye Saint-Nicolas d’Angers qui fonde alors une première église. En contrebas du niveau de la rue actuelle se distinguent quelques vestiges du chevet primitif. La base du clocher est datée du XIIIème siècle et semble prendre pied dans le fleuve suite à l’édification de levées au XIXème siècle. Reconstruite au XIXème siècle, l’église est accessible toute l’année grâce à un système d’ouverture automatisée. A l’intérieur deux châsses de bois sont à découvrir. Superbement sculptées dans le goût renaissance, elles proviennent de l’abbaye Saint-Maur-de-Glanfeuil.
Bords de Loire et église au Thoureil © OT du Gennois
Bords de Loire et église au Thoureil © OT du Gennois

Sur la commune se trouvent les vestiges de deux autres églises car au Moyen-âge on distinguait quatre paroisses : Saint-Maur, Le Thoureil, Bessé et Richebourg. Le clocher roman de l’église de Bessé est encore visible sur le coteau, tandis que Notre-Dame de Richebourg se devine à peine. Située en bord de Loire elle est vendue comme bien national à la Révolution Française et devient maison d’habitation. Du Moyen-âge restent également les vestiges d’une tour maîtresse du XIème siècle, la Tour de Galle. Cet élément de surveillance et de défense sur la Loire servit à Foulque Nerra dans la conquête des territoires appartenant au Comte de Blois. Le nom du Thoureil découle du mot "tour" en référence à ce donjon.

Le long des quais se découvre le Manoir des Hollandais, fait de deux logis, l'un daté de 1678, l'autre du XVIIIe. C’est la résidence de la famille Van Voorn, famille qui s’enrichit par le négoce de vin. Par alliances et achats, les Van Voorn deviennent propriétaires de terres viticoles. Le vin est ensuite expédié à Nantes où leurs cousins, les Deurbroucq, l’acheminent jusqu’aux Provinces Unies, l’ancien nom des Pays-Bas. Le manoir est doté d’un vaste cellier voûté et de terrasses avec vue sur la Loire. La Tour des Hollandais (1685) séparée du manoir par une ruelle possède à son sommet un macaron représentant un tonneau de vin. Dans un contexte politique pourtant défavorable du fait des guerres menées par le roi Louis XIV, la prospérité des Van Voorn ou des Deurbroucq motive d’autres hollandais à s’installer en Val de Loire. Le commerce des Van Voorn s’éteint au début du XVIIIème siècle. La tour et le manoir sont vendus par leurs descendants en 1809.

La marine marchande est à son apogée jusqu’au XIXème siècle et les quais du Thoureil sont équipés de plusieurs cales aménagées qui facilitent le transit des marchandises. Auparavant, il n’existait qu’un chemin de rive pour faire barrage aux crues de Loire et des rampes dans le limon pour aider au trafic. Il faut imaginer alors une multitude de petites maisons de mariniers entourées de murs pour faire obstacle aux inondations. L’aménagement des quais renouvèle en grande partie la façade ligérienne du Thoureil.
Abbaye Saint-Maur-de-Glanfeuil © Regards Scénographie
Abbaye Saint-Maur-de-Glanfeuil © Regards Scénographie

Activités et savoir-faire

Le Thoureil est un lieu de villégiature apprécié, mais c’est aussi une étape touristique de qualité. À l’image de son ancien port de mariniers prospère, c’est naturellement vers la Loire que la commune se tourne pour renforcer son attractivité. Des bateaux traditionnels sont amarrés à l’année. En avril, le Thoureil est le lieu de rassemblement pour de nombreuses toues, gabares, plates et autres belles de Loire. Cette fête des bateaux de Loire, organisée par l’association locale « Jeanne Camille » réunit chaque année les mariniers de Tours à Montjean-sur-Loire. Au son des musiciens embarqués ou restés à quai, la batellerie traditionnelle est à l’honneur. Il est possible de naviguer sur la Loire depuis le port du Thoureil grâce à Rêves de Loire et d’ailleurs.

À pied ou à vélo de nombreux sentiers permettent de découvrir les dolmens et les monuments situés sur la commune, comme le circuit "De Loire en forêt". La communauté de communes du Gennois possède sur son territoire la plus forte concentration de mégalithes à l’échelle de l’Anjou. Menhirs et dolmens peuvent être localisés à l’aide de la carte de randonnée du Gennois.

La commune propose des événements artistiques liés notamment à la présence d’artistes peintres ou musiciens parmi les résidents. Dans le cadre de l’animation « Nos habitants ont du talent » portée par le réseau des Petites Cités de Caractère, les artistes exposent à la salle des loisirs. L’ancienne église romane du hameau de Bessé accueille régulièrement expositions temporaires et concerts.
Bateaux traditionnels au Thoureil © OT du Gennois
Bateaux traditionnels au Thoureil © OT du Gennois

Personnalités locales

Camille Fraysse – natif de Baugé, il exerce le métier de pharmacien pendant près de 32 ans. Avec son épouse Jeanne, ils s’installent au Thoureil. Camille Fraysse publie dès 1929 une Histoire de la pharmacie en Anjou. Mais les ouvrages de références sont Mariniers de la Loire en Anjou (1950) et Folklore des troglodytes angevins (1963). Dans ce dernier volume Jeanne Fraysse met son talent de peintre au service de l’œuvre littéraire de son mari. Les auteurs furent les derniers à interroger des mariniers encore en exercice, les seuls à visiter, pour les photographier, l’intérieur de troglodytes aujourd'hui murés. Véritable travail d’ethnologue, leur recherche est une somme documentaire irremplaçable.


Carte d'identité

Depuis le 1er janvier 2016, Le Thoureil appartient à la commune nouvelle de GENNES-VAL DE LOIRE (Chênehutte-Trèves-Cunault, Gennes, Grézillé, Saint-Georges-des-Sept-Voies, Le Thoureil).

Population
461 habitants (source INSEE - population légale 2013)

Gentilé
Thoureillais

Coordonnées de la mairie
27, quai des Mariniers
LE THOUREIL
49350 GENNES-VAL DE LOIRE
Tél. 02 41 57 93 91
Fax 02 41 57 93 91
courriel

Horaires d’ouverture
Lundi : 9h - 12h
Jeudi : 14h30 - 17h30
Samedi : 9h - 12h

Le Thoureil fait partie de la Communauté de Communes du Gennois. Pour plus d'informations touristiques, contactez l'Office de Tourisme du Gennois en Anjou

Karine Le Meitour

Nouveau commentaire :
Twitter

Ce commentaire a fait l'objet d'une modération de la part de l'administrateur du site.

Visites autour du cheval | Chateaux de la Loire | Troglodytes | Balades et découverte de la Loire | Bioparc - parcs animaliers | Abbaye de Fontevraud - églises | Parcs à thème - Jardins | Boule de fort | Moulins | Musées - Traditions | Oeuvres, galeries et ateliers d'art | Artisanat d'art et Savoir-faire | Archéologie | Tourisme éco-responsable | Villes et villages | Visite en train touristique, en calèche