OFFICE DE TOURISME DE SAUMUR - VAL DE LOIRE
Logo Grand Saumur
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

CIZAY-LA-MADELEINE

CIZAY-LA-MADELEINE (49) - Au cœur de la forêt de Brossay la commune de Cizay-La-Madeleine présente un patrimoine architectural exceptionnel fait notamment d’anciens prieurés, de châteaux et aussi des vestiges de l’abbaye d’Asnières, joyau de l’art angevin ouvert à la visite tous les étés.






Histoire et patrimoine de Cizay-la-Madeleine

L'abbaye d'Asnière © DR
L'abbaye d'Asnière © DR
La paroisse de Cizay-La-Madeleine est fondée au IXème siècle suite au morcellement du domaine de l’ancienne villa gallo-romaine de Spinacra. L'église est dédiée à Saint Denis. La nef du XIème siècle a été entièrement rebâtie entre 1863 et 1865 par Charles Joly-Leterme. La tour-clocher et le chœur sont du XIIIème siècle et des vestiges de peintures murales sont encore visibles dans la salle basse du clocher. Difficilement identifiable, l’iconographie semble raconter l’apparition en songe de Saint Denis au Roi Dagobert. A proximité de l’église, l’ancien presbytère du XVIIIème siècle fut aménagé en Mairie-École vers 1848.

Le hameau de La Madeleine est constitué d’un ancien prieuré fondé en 1097 et dépendant de l'abbaye Saint-Aubin d'Angers. L'église, dédiée à Sainte Madeleine, est datée vers 1100 tandis que le logis prieural est remanié au XVIIIème siècle. L’endroit abrite une usine de poterie au XIXème siècle.

La terre d'Asnières est donnée en 1054 aux moines de Saint-Nicolas d'Angers par Grécie de Montreuil-Bellay. Son fils Giraud Berlay, sans doute peu satisfait du résultat de ces frères qui n'ont rien fait pour mettre la friche en valeur, installe à leur place les Tironnais (ordre fondé par Bernard de Tiron, disciple de Robert d’Arbrissel). Devenue abbatiale en 1129, Asnières devient surtout la nécropole des seigneurs de Montreuil-Bellay. A partir des Guerres de Religion l'abbaye décline, puis est vendue comme bien national en 1790. Devenue exploitation agricole, la nef transformée en grange est détruite en 1853. Les parties restantes sont finalement classées au titre des Monuments Historiques en 1909 et le département de Maine-et-Loire en devient propriétaire en 1950. Les voûtes XIIIème du chœur et du transept, tout en finesse et légèreté, sont un manifeste du gothique de l’ouest dit aussi Plantagenêt. Les clés de voûtes ont conservé leur polychromie d'origine et au sol des carreaux vernissés remarquables, aussi du XIIIe siècle, sont encore en place.

Échelle pivotante du colombier du Château de la Mouche - copyright CG49 Bruno Rousseau
Échelle pivotante du colombier du Château de la Mouche - copyright CG49 Bruno Rousseau
Fosse-Bellay est un ancien domaine des seigneurs de Berlay et un château féodal, aujourd’hui disparu, est attesté au XIIIème siècle. L’abbaye d’Asnières toute proche fonde le prieuré Saint-Martin en 1207 dont reste en partie une chapelle du XIIIème siècle et un grange aux dîmes du XIVème siècle. Au bourg d’Igné, point culminant du coteau, on trouve d’anciens habitats troglodytiques.

Le Breuil-Bellay est un ancien prieuré de l'ordre de Grandmont, fondé en 1180 par les seigneurs de Montreuil-Bellay. La chapelle et les bâtiments conventuels sont datés de la fin du XIIème et début du XIIIème siècle. Le maître-autel est signé par les retabliers Pierre Biardeau et Antoine Charpentier. Châteaux et belles maisons de maîtres sont présents en nombre sur la commune à l’image du Château d’Épinats, du Château de la Mouche et son pigeonnier ou du Château de Chozé.

Activités et savoir-faire

Les activités économiques sur le territoire communal sont tournées vers l’élevage et la production fromagère, la culture maraîchère, les pépinières ou encore le compostage de déchets verts. Quelques entreprises artisanales sont également installées sur la commune.

Les circuits de randonnées sont le moyen de découvrir à la fois l’étendue boisée et le riche patrimoine de Cizay-la-Madeleine. Deux circuits balisés, l’un au départ de Montfort, l’autre au départ de Montreuil-Bellay, permettent la découverte de l’abbaye d’Asnières et de certains prieurés ou châteaux alentours. Un troisième circuit au départ du Vaudelnay passe par le hameau de La Madeleine.

Personalité locale

Alice Cherbonnel (pseudonyme Jean de la Brète) (Saumur 1858 – Cizay-La-Madeleine 1945) : femme de Lettres installée à Paris, elle écrit de nombreux romans pour jeunes filles dont Mon oncle et mon curé (1889) récompensé par l’Académie Française avec le Prix Montyon. À l’instar de Georges Sand ou d’Alice Fleury, Alice Cherbonnel prit un pseudonyme masculin pour faire carrière dans le monde des Lettres. Elle vécue au prieuré de Breuil-Bellay et est inhumée au cimetière de Cizay-La-Madeleine.

Fiche d'identité

Population
521 habitants (source INSEE - population légale 2012)

Gentilé
Cizéens

Coordonnées de la mairie
1 place de l'Eglise
49700 CIZAY-LA-MADELEINE
Tél. 02 41 67 04 92
Fax 02 47 67 86 20
courriel

Horaires d’ouverture
Mardi, jeudi et vendredi : 9h - 12h

Cizay-la-Madeleine appartient à la communauté d’agglomération Saumur Agglo. Pour plus d’informations touristiques contactez l’Office de Tourisme du Saumurois à Montreuil-Bellay.

Karine Le Meitour

Nouveau commentaire :
Twitter

Ce commentaire a fait l'objet d'une modération de la part de l'administrateur du site.

Visites autour du cheval | Chateaux de la Loire | Troglodytes | Balades et découverte de la Loire | Bioparc - parcs animaliers | Abbaye de Fontevraud - églises | Parcs à thème - Jardins | Boule de fort | Moulins | Musées - Traditions | Oeuvres, galeries et ateliers d'art | Artisanat d'art et Savoir-faire | Archéologie | Tourisme éco-responsable | Villes et villages | Visiter Saumur autrement